Les fiches des résidences
   
 
 
  Présentation de L'UMIJ
Ses activités
Charte et fondamentaux
 
 
  La charte UMIJ et les fondamentaux de ses actions
 
   
o La charte UMIJ
 
Depuis longtemps, les jeunes, femmes et hommes, quittent leur famille pour vivre tout simplement leur vie. Ce n’est pas forcément chose aisée.
Beaucoup d’entre eux doivent surmonter les obstacles pour s’intégrer dans la vie économique, sociale, culturelle et civique.
Le logement est un des leviers essentiels qui ouvre la porte à des projets de vie, à un parcours de vie, à une place dans la société.
L’Union Mutualiste pour l’Habitat et l’Insertion des Jeunes (UMIJ), inscrite dans le mouvement des foyers de jeunes travailleurs, a vocation à cheminer avec les jeunes pour qu’ils trouvent leur place, en les accompagnant dans leurs démarches, en les hébergeant, en leur facilitant l’accès au logement.

Cet accompagnement, quels que soient les outils que l’UMIJ utilisent, reposent sur des valeurs fortes, affirmées par la charte de l’Union des Foyers de Jeunes Travailleurs, enrichies par le mouvement mutualiste. Elles sous-entendent notre pratique professionnelle vis-à-vis des jeunes, mais aussi celles de notre structure mutualiste :

La solidarité parce qu’elle facilite le « vivre ensemble ».

La liberté de penser et d’agir, parce qu’elle permet le développement de la personne et de son autonomie.

La responsabilité parce qu’elle conditionne l’autonomie de la personne et son rapport aux autres.

La démocratie parce que l’apprentissage à la vie citoyenne est nécessaire pour préserver ce bien commun essentiel de notre société.

« Dans la diversité de nos engagements et de nos opinions, nous refusons la perspective d’une société favorisant l’individualisme, l’isolement, la marginalisation, l’exclusion, la xénophobie et le racisme.

Nous affirmons notre responsabilité pédagogique, en étant convaincu que la tolérance est inséparable de l’exigence, la promotion individuelle se bâtit dans l’activité collective, le respect fonde l’autorité, l’écoute légitime, la parole. »

 
 
o Les fondamentaux de ses actions
 
 
1*
  L’UMIJ affirme son positionnement comme acteur de l’économie sociale.  
   
2* L’UMIJ, par l’intermédiaire de ses foyers et services, œuvre pour le développement du territoire au services des jeunes.
   
3* L’UMIJ a vocation d’agir sur les difficultés d’accès au logement des jeunes.
   
4 L’UMIJ, au-delà de sa mission d’hébergement, utilise l’outil logement comme un vecteur d’insertion dans une dynamique de vie sociale, éducative, culturelle et d’autonomie.
   
5 L’UMIJ est acteur avec les partenaires, dans la conception et la mise en œuvre de dispositifs permettant aux jeunes de s’intégrer dans la société (logement, santé, culture, emploi, formation,…)
   
6 L’UMIJ se situe en priorité sur le champ de la prévention de difficultés que peuvent rencontrer les jeunes qu’elle accueille. Si la nécessité d’un accompagnement éducatif plus soutenu se pose, il s’effectue en lien avec des partenaires.
   
7 L’UMIJ a le souci, dans sa pratique professionnelle, de mobiliser les potentialités des jeunes accueillis. Aussi, dans cet esprit, l’UMIJ a la volonté de donner une place aux jeunes dans son organisation (Comité de Résidants, CA).
   
8 L’UMIJ, en tant qu’entité d’intervention sociale, s’appuie sur le professionnalisme de ses salariés et sur l’engagement des administrateurs.
En tant qu’entité économique, son fonctionnement nécessite une rigueur de gestion qui conditionne sa pérennité.
***************************************
1. L’économie sociale est composée de trois secteurs : le secteur associatif, le secteur mutualiste et le secteur coopératif. Historiquement, le mouvement des FJT est essentiellement composé d’associations, mais il existe des FJT gérés par des Centres Communaux d’Actions Sociales (émanations des collectivités locales) et … l’UMIJ, qui est mutualiste.
L’UMIJ a succédé à l’ALJI (statut associatif) en 1998. Les principes mutualistes sont semblables au secteur associatif :
- 1 femme ou 1 homme = 1 voix.
- pas de profit (les excédents sont réinjectés dans l’activité de l’association en conformité avec son projet).
- plus spécifiquement par rapport à la santé : non sélection des adhérents en fonction de leur état de santé.
- tutelle des structures mutualistes par la Direction Départementale de l’Action Sanitaire et Sociale.
L’UMIJ est régie par le Code de la Mutualité.
Pour résumer, la mutualité est soumise à la loi 1901 (association) avec une tutelle de l’Etat concernant la solvabilité financière.


2. Définition du territoire : rayon d’action du foyer ou du service, correspond au bassin d’emploi.

3. Au sujet de l’âge maximal d’accueil, notre situation n’est pas figée à 25 ans, mais l’UMIJ reste souple par rapport à l’encadrement réglementaire. A la marge, l’UMIJ ne s’interdit pas d’accueil d’autres publics. Juridiquement, les FJT accueillent des jeunes de 18 à 30 ans.